Vous êtes ici

UN OUTIL D’OPTIMISATION DE LA PROTECTION PHYTOPHARMACEUTIQUE

L’adjuvant, un outil d’optimisation


qui doit être relayé techniquement



Les adjuvants constituent une famille de produits extrêmement variée.
Ils peuvent être considérés comme une véritable boîte à outils pour permettre aux bouillies phytopharmaceutiques d’être mises en œuvre et d’agir de façon optimale.
pourquoi utiliser un adjuvant

Les réponses spontanées à l’enquête sur les motivations d’utilisation des adjuvants par les agriculteurs se recoupent assez bien avec les intérêts présentés précédemment.

L’AfA, association française pour les adjuvants, a œuvré quant à elle, au cours des dix dernières années, pour que la notion de fonctionnalité obtienne une valeur officielle.

L’utilisateur final dispose ainsi aujourd’hui d’un repère technique standardisé permettant de mieux appréhender le potentiel d’utilisation de chaque adjuvant. C’est un progrès sur l’étiquette, par rapport aux simples usages généraux du catalogue des usages règlementaires (exemple d’usage général : « adjuvant pour bouillie insecticide »). Mais au-delà de l’identification correcte du potentiel technique des adjuvants, le point-clé reste la prise en charge de leur mise en œuvre.

Les organismes de développement technique ont un rôle important à jouer à ce niveau.

Ils peuvent affiner l’intégration de l’outil adjuvant dans des itinéraires techniques précis et permettre ensuite aux agriculteurs d’exploiter au mieux leurs qualités. Ce point est fondamental pour que les adjuvants obtiennent toute leur place dans les démarches d’agriculture raisonnée.

© AFA, Association Française pour les Adjuvants. Réalisé à partir du travail issu d’un projet d’élèves ingénieurs dans le cadre d’un partenariat AfA-SupAgro Montpellier
Crédit photos : Fotolia, SDP, DE SANGOSSE SAS.
Webdesign : SDP